Vinification

 

Owner and winemaker Pierre Lurton likes to refer to Château MARJOSSE as his secret garden, and for good reason. Together with technical director Jean-Marc Domme (who lives and did his training in nearby Pomerol), he applies his “Grand Cru” principles to this less-known corner of Bordeaux.

Le propriétaire et viticulteur Pierre Lurton considère le Château Marjosse son jardin secret, et pour cause. À côté du directeur technique Jean-Marc Domme (qui a débuté sa carrière à Pomerol, où il habite), il applique ses principes de «grand cru» à ce coin peu connu de Bordeaux. Les parcelles, plantées pour la première fois dans les années 1880 et remplacées par des porte-greffes américains après l’ère du phylloxéra, sont entretenues toute l’année par l’équipe de Jean-Marc – du débourrement à la taille en Guyot après les vendanges.

Les 40 hectares de vignes de la propriété sont un patchwork mixte contenant des vignes jeunes et âgées – merlot, cabernet sauvignon, cabernet franc, sémillion, sauvignon blanc, muscadelle… et même quelques rangées de malbec des années 1940! Chaque parcelle a ses particularités.

Une fois vendangées les raisins sont triés et pressés doucement dans des presses pneumatiques.

Le blanc est fermenté (après soutirage) dans des cuves en ciment à température contrôlée, le batonnage manuel étant effectué deux fois par semaine. Ils sont filtrés puis mis en bouteille au bout de quatre mois.

Les raisins rouges sont vinifiés séparément en fonction du type de raisin (cépage) et de la parcelle. Les rouges fermentent dans des cuves en ciment à température contrôlée et le châpeau est mouillé régulièrement (remontage). Après 20 à 25 jours de macération, Pierre et Jean-Marc sélectionnent les meilleures lots au cours de nombreuses dégustations et s’accordent sur l’assemblage final. La fermentation malolactique a lieu en décembre, après quoi le vin est transféré en fûts de chêne français (environ 50% de neufs). Le soutirage des barriques a lieu pendant douze mois.